Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EN QUÊTE DE RAISON(S)

20 Octobre 2014 , Rédigé par Vanille LN

EN QUÊTE DE RAISON(S)
"Avec trois enfants et un métier à plein temps, Lisa Kallisto est une femme débordée. Elle a du mal à être à la fois la mère, l'épouse et l'amie idéales qu'elle voudrait être et se le reproche sans cesse. Aussi envie-t-elle la vie de sa meilleure amie, Kathy, mère au foyer, pour qui tout semble plus facile. Mais, le jour où la fille de Kathy, Lucinda, qui devait dormir chez elle, disparaît mystérieusement, l'existence de Lisa tourne au cauchemar. L'adolescente a-t-elle été enlevée, comme cette autre jeune fille que l'on vient de retrouver errant à moitié nue et complètement traumatisée dans les rues de la ville ? Si Lucinda devait ne jamais revenir, Lisa, qui se sent terriblement en faute, ne se le pardonnerait jamais. Alors, elle n'a pas le choix, elle doit tout faire pour la retrouver."

Tout à la fois roman sociétal et thriller psychologique, La Faute est un récit plein de suspense et de rebondissements. Si le thème en lui-même – la disparition d'un enfant – n'est pas particulièrement original, le traitement qui en est fait par Paula Daly est terriblement réussi. La concomitance des différents événements qui surviennent dans la communauté de Troutbeck renforce l'angoisse et l'effet de suspense, puisque quelques jours avant la disparition de Lucinda, une autre adolescente du même âge a été enlevée, puis avait réapparu, droguée, hagarde et violée.

La narratrice du roman est Lisa Kallisto, celle à travers qui nous vivons et menons cette enquête, n'est pas la mère de la fille disparue. C'est la fille de Kate Riverty, sa meilleure amie, qui a disparu. Sauf que Lisa se sent tout aussi concernée et même coupable, puisqu'elle devait accueillir Lucinda chez elle le jour même de sa disparition et qu'elle a même oublié qu'elle devait venir... donc oublié aussi de prévenir Kate qu'elle n'était jamais arrivée chez elle. "J'ai l'impression que c'est à nous que cela arrive sauf que c'est encore pire parce que ce n'est pas notre fille qui a disparu par ma faute, ce n'est pas notre fille... C'est la fille de Kate."

Là est la terrible faute de Lisa, et le sentiment de culpabilité qui la ronge va la pousser à mener sa propre enquête, parallèlement à celle de l'inspecteur Aspinall. Le lecteur, lui, est dirigé vers les diverses pistes qui se recoupent, se séparent, se rejoignent ou se contredisent, égaré par le récit trouble, en italique, de celui qui pourrait être le ravisseur – ou pas... La révélation de la vérité sera un coup de tonnerre retentissant, tant pour la communauté que pour le lecteur qui à aucun moment ne peut imaginer un tel dénouement.

Au suspense haletant qui tient le récit de bout en bout s'ajoute la psychologie des personnages, particulièrement soignée, fine, subtile, aussi intéressante sur le plan sociologique dans la confrontation des différentes classes sociales des familles impliquées que sur le plan de l'enquête tant la complexité des profils contribuent à brouiller encore un peu plus les pistes.

Plus que jamais en refermant ce roman on se dit que les apparences sont trompeuses et qu'il ne faut jamais se fier à ses premières intuitions, encore moins à ses a priori. Le magistral coup de théâtre qui clôt le récit parachève ce thriller impeccablement mené, palpitant, intelligent, original dans son approche et dans son style.

EN QUÊTE DE RAISON(S)
Paula Daly est une Anglaise physiothérapeute dont ce premier roman, La Faute, paru l’année dernière sous le titre "Just what kind of mother are you ?" a connu un franc succès dans son pays lui permettant aujourd’hui de faire son apparition dans les librairies françaises. 

Elle vit actuellement dans le Lake District avec son mari et ses trois enfants.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article