Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UN POLAR VIRTUOSE

7 Décembre 2014 , Rédigé par Vanille LN

UN POLAR VIRTUOSE
"Moscou, 1948. Alors que le violoniste virtuose Ilja Grenko quitte la salle de concert sous des tonnerres d’applaudissements, son stradivarius à la main, il est arrêté et conduit à la terrifiante Loubianka, le siège du KGB, sans comprendre ce qu’on lui reproche. Après des jours de privations, d’humiliations et d’interrogatoires, Ilja signe des aveux absurdes qui le condamnent à vingt ans de goulag, après qu’on lui a promis que sa femme Galina et leurs deux très jeunes enfants ne seront pas inquiétés. Mais sa famille est envoyée en exil au bout du monde, dans un enfer à ciel ouvert, le Kazakhstan. Le violon de Grenko d’une valeur inestimable disparaît à jamais. Deux générations et quelques meurtres plus tard, le petit-fils de Ilja, Sasha, se met en quête du stradivarius et apprend les heures les plus sombres de l’histoire de sa famille, broyée par le régime totalitaire et ses hommes de main, indifférents à toute dignité humaine."

Arrêté à la fin d'un concert au Conservatoire Tchaïkovski, le violoniste virtuose Ilja Grenko est emmené dans les locaux de la Loubianka, la police secrète. Torturé, on le force à avouer des crimes imaginaires et à signer des aveux aberrants dont il espère qu'ils vont au moins sauver sa femme et ses deux fils mais qui le condamnent à vingt ans de goulag. En perdant sa famille et sa liberté, il perd aussi son violon, un exceptionnel Stradivarius offert par le tsar à l'un de ses aïeux et conservé malgré le régime communiste. Alors qu'il est prisonnier dans un camp de travail, ses proches, exilés au Kazakhstan le croient en fuite à l'étranger.

Soixante ans plus tard, le petit-fils d'Ilja, Sacha, informaticien brillant, reçoit un appel téléphonique de sa sœur, qu'il n'a pas revue depuis près de vingt ans. Suite à la mort accidentelle de leurs parents, peu de temps après leur arrivée en Allemagne, Viktoria a été adoptée tandis que Sacha était envoyé en foyer. Avant même qu'elle ne puisse lui expliquer la raison de cet appel inattendu, elle est assassinée sous ses yeux dans le club où elle joue du piano. Dans une consigne de gare, Sacha récupère un sac en nylon qui contient un dossier rassemblant des photos et des documents concernant leur famille, qui lui révèlent que plusieurs de ses membres étaient engagés depuis de longues années dans une procédure de récupération du Stradivarius disparu. Poursuivi par la police allemande qui le croit impliqué dans le meurtre de sa sœur et par de mystérieux tueurs, Sacha part poursuivre ses recherches en Russie avec l'aide de son employeur, afin de trouver les responsables de toutes les morts qui ont jalonné la vie de sa famille et de mettre au jour les vérités enfouies depuis deux générations.

"Dans son esprit, les choses commençaient à se mettre en place comme les pièces d'un puzzle qui auraient été mal assemblées pendant toutes ces années. Le violon était la clé de tout. Non seulement pour son propre avenir […] mais aussi parce que c'était avec lui que tout avait commencé. Il fallait qu'il comprenne l'histoire de sa famille. C'était le seul moyen qui reliait ces événements apparemment dénués de sens."

Roman noir passionnant à la construction virtuose, Le Violoniste est un polar original, tendu, documenté qui happe le lecteur dès les premières pages et maintient le suspense jusqu'à la dernière ligne. Passé et présent s'entremêlent habilement, les récits d'Ilja, sa femme Galina et Sacha s'entrecroisent et se répondent, les personnages évoluent dans l'Histoire et dans leur histoire. La quête de Sacha vient mettre le point d'orgue à ces destinées à jamais liées par l'inestimable Stradivarius et ravagées par l'inhumanité d'un régime totalitaire.

UN POLAR VIRTUOSE
Mechtild Borrmann est née en 1960. Elle vit à Bielefeld, dans le Rhin inférieur. Après une formation en thérapie par la danse et le théâtre, elle s’est lancée dans la restauration. Elle se consacre désormais à l’écriture. Ses cinq livres publiés en Allemagne ont été salués par la critique. Rompre le silence, son premier roman traduit en français paru aux Éditions du Masque en 2013, a obtenu le prix du meilleur roman policier en Allemagne (Deutscher Krimipreis, 2012).

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article