Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TOUJOURS NOUS UNIT

1 Mai 2015 , Rédigé par Vanille LN

TOUJOURS NOUS UNIT
Une photo trouvée par hasard : cinq enfants juifs réfugiés à La Bachellerie pendant la guerre, arrêtés par les Allemands puis déportés avec leur mère après l’exécution de leur père. Ce beau village en Dordogne, l’auteur le connaît bien pour y avoir passé de longues vacances chez ses grands-parents, des années plus tard. Des jours de joie cernés d’un silence : on ne lui avait rien raconté de cette rafle de mars 1944, de ces hommes fusillés au village, de ce château incendié cachant des toiles de maîtres, mystérieusement disparues. Jean-Marc Parisis revient alors sur les lieux, enquête et retrouve Benjamin Schupack. À quatorze ans, Benjamin a pu échapper à la tragédie qui emporta sa mère, son frère cadet et une grande partie de sa famille. De cette rencontre essentielle naît un récit croisant l’Histoire et l’introspection, doublé d’une réflexion sur ce qui lie les êtres et les lieux dans le temps.

Ils sont cinq. Cinq enfants, quatre garçons et une fille qui fixent l'objectif et tout observateur de la photo. Cinq enfants figés dans l'innocence de leur enfance, des enfants souriants, qui avaient sans aucun doute des rêves pour plus tard. Mais il n'y aura pas de plus tard… D'autres gens en décident autrement.

Ces cinq enfants juifs ont été raflés par les Allemands à la Bachellerie, petit village à l'est de la Dordogne, déportés par le convoi 71 et assassinés à Auschwitz. Ce petit village, l'auteur de ce récit le connaît bien pour y avoir passé des étés entiers dans la maison de ses grands-parents maternels.

Tombé par hasard sur le cliché de cette fratrie martyre alors qu'il cherchait des photos du rafle du Vél' d'Hiv', Jean-Marc Parisis est parti à la rencontre des destins brisés de Isaac, Cécile, Jacques, Maurice et Alfred. Happé par le drame, il s'est lancé dans une enquête minutieuse, précise, intime. Il a interrogé les lieux – des lieux qui lui sont familiers –, les liens et les hommes, les archives et même un survivant, Benjamin Schupack, qui, adolescent, a échappé aux rafles. Sans pathos ni emphase, Parisis parvient à faire un vrai travail non pas d'historien mais de témoin, grâce à une subtile alliance entre documentation et incarnation. La fratrie est décrite avec beaucoup de simplicité, de poésie et en même temps de rigueur. On suit leur exil de Strasbourg en Dordogne, là où la famille espérait pouvoir échapper au pire…

On lit dans ces pages que l'auteur éprouve une réelle tendresse pour ces frères et sœur, ces petits qui "viennent de l'enfance, ce vieux pays dont on ne peut dessiner les frontières qu'après l'avoir quitté". Un pays qu'ils n'auront pas eu la chance ni le temps de pouvoir quitter…

Parisis mêle parfaitement présent et passé, période actuelle et années noires, se fait discret et sobre, pleinement conscient que ni l'auteur de ce récit, ni l'homme qui questionne le passé, ne peuvent aller jusqu'au bout du voyage, au terminus de ce train dont aucun de ces enfants n'est revenu.

"Toujours nous unit" sont les derniers mots de ce récit pudique, tout en retenue et en dignité. Un récit douloureux et infiniment nécessaire.

TOUJOURS NOUS UNIT
TOUJOURS NOUS UNIT
Jean-Marc Parisis est un écrivain et journaliste français né en 1962. Il est l’auteur de sept romans, de quatre récits et d’une biographie, ainsi que de diverses préfaces et anthologies.

Après des études de lettres (hypokhâgne et khâgne au Lycée Lakanal, à Sceaux, qui lui inspireront Le Lycée des artistes), Jean-Marc Parisis débute à Libération à l'âge de 20 ans. Depuis 1983, on a pu lire sa signature dans de nombreuses publications : Libération, Le Figaro Littéraire, Le Quotidien de Paris, Métro, Le Monde, Le Point, Le Figaro Magazine... 

Il a dirigé la collection "La Désinvolture" aux Éditions Quai Voltaire de 1987 à 1989 et la collection "Colère" aux Editions du Rocher de 2000 à 2005.

En 2010 et 2011, il a chroniqué l'actualité littéraire dans l’émission Bienvenue chez Basse sur Europe 1.

Il a notamment publié :

❊ La mélancolie des fast-foods (1987)

❊ Le Lycée des artistes (1992)

❊ Depuis toute la vie (2000)

❊ Les aimants (2009)

❊ La recherche de la couleur (2012)

❊ Reiser, biographie (1995)

❊ La mort de Jean-Marc Roberts (2013)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article