Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ADDICTS FOREVER

5 Novembre 2015 , Rédigé par Vanille LN

ADDICTS FOREVER
L'un boit, l'autre sniffe, le troisième fornique à corps perdu. Les autres ne sont pas en reste. Tous sont addicts et se trouvent embarqués dans une thérapie de groupe d'un nouveau genre. Ils y trouveront ce qui n'était pas prévu : la polyaddiction. Ça secoue. Mais pas seulement : car ces ennemis de la vie ordinaire vont aussi découvrir dans le groupe l'entraide, l'amitié, et l'amour, le bel amour.

Cela commence par une idée de psy. A priori une idée plutôt intéressante, celle de réunir dans une thérapie de groupe différents genres "d'addicts", au lieu de cloisonner, de séparer, de discriminer. "En organisant la rencontre de mes buveurs et cocaïnomanes, les sex-addicts et mes acheteuses compulsives, je les fais sortit de leur ghetto (…). Mon credo : tous les addicts qui décident de participer à un groupe de paroles ont déjà touché le fond et sont prêts pour l'aventure de l'abstinence. Ils ont tous des stratégies. Toutes sont différentes. Leur entraide sera du jamais-vu. Moi, je les mets en synergie. J'attends des résultats époustouflants."

Le résultat de cette thérapie innovante sera en effet du "jamais-vu" et de "l'époustouflant"…

Comme toujours chez Héléna Marienské, il y a de la fantaisie, de la drôlerie, du loufoque. Les personnages ne sont pas seulement addicts, ils sont joyeusement ou tristement barrés, terriblement vivants, totalement excessifs.

Mais l'auteur ne se contente pas d'offrir au lecteur un conte moderne impétueux, débridé et résolument immoral. Derrière la fantaisie, l'humour et les dialogues à l'emporte-pièce, se dessine une réflexion bien plus profonde sur un sujet très contemporain et réel : les addictions, et tout ce qu'elles masquent.

Héléna Marienské s'amuse avec ses personnages, aves ses situations mais son analyse, elle, est sérieuse. Au-delà des addictions visibles, tellement évidentes sur les corps, les visages et dans les vies des personnes, se cachent toutes les autres dépendances, les manques, les doutes, les peurs, les humiliations, les angoisses, les fuites, les impératifs catégoriques de la société, les solitudes, les exclusions, tout ce que l'on cherche à oublier et à dissoudre dans les excès et les obsessions.

Loin de les aider en suivant ses propres préconisations – régler "le mal-être et les traumas à l'origine de l'addiction", définir précisément ce qu'ils veulent inconsciemment oublier – leur incompétente de psy, en les réunissant, emmêle les fils déjà complexes de leurs addictions respectives, ce qui conduira à un résultat bien différent de ce qu'elle avait imaginé. Résultat qui, aussi surprenant et déconcertant soit-il, permettra peut-être à chacun de s'en sortir. À sa manière…

Le nouveau roman d'Héléna Marienské n'est pas seulement divertissant, fantasque et drôle. Il interroge aussi le lecteur sur ses propres esquives, ses excès, ses obsessions – quelles qu'elles soient. Il l'invite à éviter les "ennemis de la vie ordinaire" pour leur préférer les bienveillants, les créatifs, les épicuriens. Et à se demander s'il ne faudrait pas, quelquefois, laisser place à certaines de nos addictions…

ADDICTS FOREVER

Agrégée de lettres, Héléna Marienské est déjà l'auteur de :

Rhésus (P.O.L., 2006 - Prix Lire du Meilleur premier roman ; Prix Madame Figaro/Grand Véfour ; Mention spéciale du Prix Wepler)

Le degré suprême de la tendresse (EHO, 2008 - Prix JC Brialy)

Fantaisie-Sarabande (Flammarion, 2014)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :