Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA NOTE SENSIBLE

6 Août 2013 , Rédigé par Vanille LN

LA NOTE SENSIBLE

Il y a les auteurs qui parlent haut et fort, dans leurs livres, les librairies et les médias. Et il y a les écrivains qui laissent s'envoler les mots en poésie et en musique... Gaëlle Josse est de ceux-là, qui tout en finesse et discrétion poursuit son chemin littéraire, fait de petits pas de fée...
Dans son précédent opus, Les Heures silencieuses, cette auteure sobre et réservée dépeignait la vie d'une jeune Hollandaise du siècle d'or, inspirée par la figure féminine d'un tableau d'Emmanuel de Witte, penchée sur son épinette. Ce thème musical si cher à Gaëlle Josse est toujours aussi présent et inspiré dans Nos vies désaccordées, un second roman où subsiste la même grâce et la même harmonie...
Le narrateur de ce récit s'appelle François Vallier, pianiste soliste, reconnu et très demandé. Sa renommée mondiale lui pèse, malgré le luxe des chambres d'hôtel et les charmes de la belle Cristina. "Depuis quelques mois, ma vie ressemble à un manège dont les nacelles, figées entre ciel et terre, auraient perdu tout espoir d'en redescendre un jour". Entre deux concerts d'une tournée, son quotidien de musicien est bouleversé par l'arrivée d'un étrange courrier. Un e-mail d'un infirmier psychiatrique des Pyrénées, qui lui apprend que l'une de ses patientes écoute en boucle ses enregistrements de Schumann. Intuitivement, instinctivement, il sait qui est cette patiente.Ce ne peut être que Sophie, son ancien amour, disparue tragiquement trois ans auparavant... Il quitte tout et part à la recherche de cette femme aimée, quittée et disparue, et qu'il découvre internée dans un hopital psychiatrique, mutique, passant ses journées à écouter ses enregistrements...
De l'e-mail aux retrouvailles, le récit nous fait remonter le temps et le fil de leur histoire, de cette passion dévorante, de la rencontre de ces deux artistes jusqu'à leur rupture douloureuse, tentant de nous donner à comprendre ce qui s'est passé entre eux, à travers les pensées, les émotions, les mots du pianiste, qui tous sonnent tellement justes.
Il plane sur cette romance l'ombre du couple Schumann, Clara et Robert, qui lui aussi fut interné. On est profondément touché et porté par la douleur et les remords de cet homme meurtri et par le portrait de la femme aimée qui se dessine en filigrane, une femme trop sensible et si fragile, dont le silence est un cri muet...
Ouvrage bref et saisissant, "Nos vies désaccordées" est aussi plein de délicatesse et de pudeur, de poésie et de charme. Le récit des destins brisés si intimement liés de ces deux personnages complexes et tourmentés atteint son point d'orgue dans un dénouement brûlant, ultime accord d'une symphonie bouleversante et magnifique...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article