Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE TROUBLE D'UNE PASSION

1 Août 2013 , Rédigé par Vanille LN

LE TROUBLE D'UNE PASSION

Roland, jeune étudiant allemand obligé par son père à suivre plus sérieusement ses études au lieu de profiter de l'insouciance et de la frivolité de Berlin, est fasciné par son professeur de littérature anglaise. Très vite, cette fascination se transforme en un rapport de subordination, de dévotion, à l'égard de ce maître qui lui a donné la passion de l'étude et de la réflexion intellectuelle. Comme ils habitent le même immeuble, ils se voient fréquemment pour parler littérature. Le professeur a une femme, bien plus jeune que lui et les relations du couple sont très tendues. Roland est attiré par cette femme à l'allure juvénile qui semble vouloir le protéger de son mari. En effet, un rapport quelque peu malsain s'est établi entre le professeur et l'élève... Roland, qui vient de passer un semestre à Berlin, s'égarant quelque peu malgré les recommandations de son père dans les plaisirs de la vie nocturne, est avant tout un jeune homme inexpérimenté qui cherche avec force à donner un sens, un ancrage à sa vie. La littérature vient combler son besoin d'idéal. Tout ceci serait parfait si sa recherche ne devenait une passion destructrice,une véritable obsession que son professeur entretient. Petit à petit, Roland en arrive à ne plus vivre que pour et à travers son maître : il est obnubilé, comme envoûté par cet homme, habité, semble-t-il, par quelques terribles secrets...
Comme dans toutes ces nouvelles, ce sont les êtres tourmentés qui passionnent Zweig.
Il met en scène un adolescent déchiré entre des sentiments contradictoires, qui n'a pas encore une personnalité bien définie, qui est encore en devenir, un jeune homme vulnérable, influençable, perdu entre ses aspirations intellectuelles et ses attirances physiques... Il a tenté de se créer un univers à part, hors du temps, mais qui ne survivra pas à l'implacable épreuve de la réalité.
L'intensité et la puissance du récit tiennent à la complexité de ce moment de vie, déterminant dans la vie de Roland, mais aussi, comme toujours sous la plume de Zweig, à la finesse de l'analyse psychologique, et à la profondeur du propos sur la littérature et l'art. Roland lui-même est le narrateur du récit. Au terme d'une vie pleine de succès, il décide de raconter ce moment clef de sa vie, observé avec le recul des années, construisant son récit comme un long retour en arrière...
Avec "La Confusion des Sentiments", Zweig se révèle une fois encore comme le maître absolu des passions et des sentiments, des doutes et des tourments. La fougue et la naïveté de la jeunesse, le goût de l'apprentissage et du savoir, la fascination jusqu'à l'obsession, l'amour jusqu'à la douleur... L'écriture est à la fois dense et sobre, précise, puissante, capable de révéler toute la palette des sentiments humains, de créer un crescendo en intensité de la première à la dernière ligne...

À LIRE AUSSI, DE STEFAN ZWEIG :

✰✰✰✰✰ LES OEUVRES COMPLÈTES !!!!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article