Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MÉMOIRE PHOTOGRAPHIQUE

16 Août 2013 , Rédigé par Vanille LN

MÉMOIRE PHOTOGRAPHIQUE

Dans un dossier familial, Hélène Hivert découvre une coupure de journal avec une photo, celle de sa mère, décédée alors que la petite fille n'avait que trois ans, entourée de deux autres personnes. Hélène ne sait rien de sa mère, son père et sa belle-mère ne lui en ont jamais vraiment parlé, par pudeur, deuil, volonté de reconstruire une famille sans le poids du passé. Elle décide, un peu comme on lance une bouteille à la mer, de publier cette photo dans un journal pour essayer d'identifier les personnes qui entourent sa mère, et tenter ainsi de relier tous ces fils du passé, de reconstituer l'histoire de cette figure maternelle, "la part manquante de [son] histoire" et d'elle-même. Contre toute attente, une réponse lui parvient... : "Je pense avoir des informations sur la personne que vous recherchez : il s'agit certainement de mon père, qui a souvent séjourné à Interlaken en été...". Commence alors une correspondance d'abord assez formelle, puis amicale qui peu à peu devient une véritable enquête par lettres interposées. Hélène et Stéphane, par leurs échanges, assemblent les pièces de leurs petites mosaïques familiales et nous voyons au fil des pages se révéler la vérité, comme dans un roman policier. Leurs lettres mais surtout les photographies, admirablement bien décrites, ont un rôle essentiel dans cette (en)quête car ce sont elles qui suggèrent aux personnages des hypothèses, même si cela peut parfois se révéler douloureux : "Oui, nous voici promus au rang d'archéologues familiaux, et cette situation n'est pas des plus confortables, même si l'on se prend au jeu, de temps en temps". Ils découvrent avec autant de curiosité que d'appréhension, d'horreur parfois, tout ce qui était dissimulé par les silences et les non-dits de leurs proches.
Par leurs échanges, la vérité progressivement se dévoile à eux et eux-mêmes se découvrent, se révèlent l'un à l'autre...
Ce roman épistolaire est prenant, passionnant, subtil, l'écriture est belle, pleine de finesse pour dépeindre des sentiments tout en retenue, pleine de mystère pour décrire cette quête des origines et des identités.

À LIRE AUSSI, D'HÉLÈNE GESTERN :

LA PART DU FEU

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article