Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SECRETS INTIMES

6 Août 2013 , Rédigé par Vanille LN

SECRETS INTIMES

S'inspirant d'un tableau - celui qui orne la couverture du livre -, réalisé par le peintre Emmanuel de Witte, l'auteur imagine la vie de la femme qui y est représentée de dos, jouant de l'épinette. Chaque détail de la toile permet de d'évoquer, de raconter un moment du quotidien, de la vie de celle qu'elle baptise Magdalena van Beyeren. Fille aînée de l'administrateur de la Compagnie des Indes Orientales de Delft, elle n'a pu succéder à son père ; elle a fait un beau mariage d'amour et la charge de son père est revenue à son mari, Pieter. Elle a toujours la même curiosité et le même sens des affaires, hérité de son père. Son mari apprécie d'ailleurs ses conseils. Mais il s'éloigne physiquement d'elle et elle prend la mesure du temps qui passe. Elle n'est plus si jeune et elle sent que le temps des confidences est venu. La nostalgie des souvenirs l'envahit ; elle choisit donc de se livrer, sous forme de journal intime, ses souvenirs d'enfance puis de jeune femme et d'épouse, ses bonheurs et ses douleurs. Ses confessions sont émouvantes car, sans jamais se plaindre, elle mesure les malheurs et les déceptions qui ont émaillé sa vie et celle de sa famille. Elle exprime dans un style simple et doucement poétique la sagesse lucide de ceux qui ont pris conscience des limites de l'être humain, de ses faiblesses et de ses imperfections et qui l'acceptent humblement. L'auteur parvient joliment à recréer l'atmosphère de cette époque de Vermeer et celle d'un port de commerce. Les détails de la vie domestique, les préoccupations des armateurs, les découvertes des nouveaux produits rapportés d'outre-mer, les inquiétudes et joies de la mère de famille, tout est subtilement dépeint avec autant de vraisemblance que de nuances. On se laisse prendre par ce texte court mais si profond, comme happé par l'oeuvre singulière de Witte qui l'a inspiré. La beauté sobre de l'écriture, sa musicalité, son rythme serein, calme et paisible impressionnent et apaisent. Son aptitude à contenir une ardeur, une ferveur indicible retient les égards du lecteur captif et attentif invité à prolonger sa lecture par la contemplation du tableau, ayant à l'esprit ces mots de Magdalena : "Avec le temps, ce sont nos joies d'enfant que nous convoquons le plus facilement dans nos souvenirs, elles nous accompagnent avec une rare fidélité. Retrouver ce que nous avons éprouvé dans ces moments demeure une source de félicité que nul ne pourra nous ravir. Le cours de nos vies est semé de pierres qui nous font trébucher, et de certitudes qui s'amenuisent. Nous ne possédons que l'amour qui nous a été donné, et jamais repris."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article